Un article interressant dans la revue BIO-CONTACT

Biocontact juillet aout 2010: la lumière naturelleDans le numéro 204 de Juillet-Août de la revue gratuite, Biocontact, un dossier spécial sur la lumière naturelle.

Dans ce dossier, un article de Dominique BOURDIN sur les couleurs et leur utilisation en chromothérapie: "La thérapie par les couleurs".

Il y décrit l'utilisation des couleurs comme outil rééquilibrant des énergies humaines. Il y insiste sur son apport: les cycles de couleurs à haute fréquence.

Personnellement, dans ma pratique, j'utilise ces cycles de couleurs personnalisés (suite à un test informatique) pour individualiser le traitement. Cette projection de couleurs à haute fréquences permet à la Personne de bénéficier d'un soin manuel potentialisé par l'effet globalement rééquilibrant des cycles de couleurs. Quand j'étais au centre La Chrysalide, j'ai eu à de nombreuses reprises l'occasion de vérifier l'extraordinaire efficacité des couleurs pour harmoniser les problématiques psychocorporelles.

 

*Le terme « massage » n’est pas entendu sur ce site au sens des article Art. R 4321-1 et R 4321-3 du Code de la santé publique. Il s’emploie comme terme générique indiquant une relaxation manuelle sans intention thérapeutique au sens médical, ni au sens de manoeuvres de masseur kinésithérapeute diplômé d'état. Les techniques utilisées par Thierry JEANNE n'ont pas pour but de "de prévenir l'altération des capacités fonctionnelles, de concourir à leur maintien et, lorsqu'elles sont altérées, de les rétablir ou d'y suppléer.". Il n’y a pas non plus de « mobilisation ou une stimulation méthodique, mécanique ou réflexe de ces tissus ». En effet, les manœuvres ne sont jamais les mêmes. Chaque session est unique et jamais méthodique. D'autre part, Thierry JEANNE ne prétend jamais diagnostiquer (au sens médical, kinésithérapeutique ou ostéopathique) une condition. Les soins qu'il prodigue n'ont pas pour but de guérir une condition diagnostiquée par un médecin, un MKDE, un ostéopathe ou tout autre thérapeute conventionné, mais bien de compléter l'action des thérapeutes conventionnés et de relancer la capacité d'autoguérison des Personnes.