Qu'est-ce qu'un massage* ?

Massage*  relaxation soins manuels La RochelleL’art du massage* constitue une excellente manière de permettre à une Personne de retrouver le savoir de son mieux-être. De mon point de vue de praticien de cet art, il est inutile d’appliquer exactement le même massage à deux personnes différentes ou bien à la même personne à différentes époques de sa vie.

Le massage* constitue ainsi une opportunité pour la personne de se reconnecter à sa véritable nature. Ainsi que le disait le professeur LABORIT, toute pathologie commence par une inhibition.

En effet, au cours de son évolution, la Personne adopte des postures et des attitudes en réaction aux évènements douloureux ou effrayant de sa vie et cela, depuis sa naissance (voire selon certains, depuis sa conception).
Donc, à toute rigidité dans la posture correspond une attitude psychologique inconsciente née soit de  la peur, soit d’inhibitions dans l’expression des émotions, soit d'arrêt des élans vers la vie.

Le travail du masseur consiste, en plus de contribuer à une détente et à un soulagement, à aider la personne à identifier ces postures et ces rigidités musculaires elles-mêmes nées d’attitudes psychologiques inconscientes.

De ce point de vue, et en accord avec les traditions médicales orientales, le bien-être -et par extension la santé- demeure quand les énergies (et les informations) de la personne circulent librement sans entraves dans tout l’organisme.

Toute douleur ou malaise ne constitue au fond qu’une expression d’une entrave à cette circulation. Ces entraves naissent la plupart du temps de blocages musculaires ou de postures inconscientes qui s’accumulent au cours du temps comme autant de briques d’un barrage sur un cours d’eau.

Les pressions digitales agiront alors comme autant de libérations des fluides, permettant l’irrigation de zones jusques là arides, d’où la sensation de bien être immédiate et durable.
En montrant à la Personne ses blocages majeurs, nous lui permettons de retrouver le savoir de son mieux être puisque de notre point de vue, si le corps se rigidifie dans une attitude musculaire et articulaire donnée, c’est l’expression d’un refus de vivre partiel correspondant à un refus psychologique de telle ou telle autre potentialité humaine.

Bien que la connaissance du tracé des principales routes de circulation de l’énergie soit indispensable (nous les connaissons en Occident par les chinois : les méridiens d’acupuncture et par les indiens, les nadis ; le savoir des Anciens Européens pré-celtiques n’a survécu que dans l’art celtique des tatouages), l’art du masseur se caractérise par un ressenti qui lui permet de déterminer les endroits où les barrages sont les plus significatifs.
Ainsi, il s’agit de dissiper ces entraves à la circulation de l’énergie et de stimuler les points où il y a une absence dommageable de circulation d’énergie vitale.

Les personnes qui nous font l’honneur de nous confier leur corps sont souvent étonnées de la relative facilité avec laquelle nous pouvons « lire » les attitudes psychologiques qu’elles manifestent souvent dans la vie.

Nous respectons toujours l’évolution de la Personne et œuvrons, en total accord avec elle, à augmenter son autonomie en lui transmettant des conseils et des techniques physiques et/ou respiratoires très simples qui lui permettent de prendre en charge son évolution.
Le but pour nous n’est pas de continuer à recevoir pendant longtemps des gens mal dans leur peau afin d’en tirer une rente parasite indéfiniment.
Il est bien d’accompagner le plus rapidement possible la Personne vers l’autonomie (du grec auto nomos : ses propres règles).


En effet, tout changement dans l’attitude corporelle (à condition qu’il y ait eu une élaboration par le langage des attitudes psychologiques sous-jacentes) aide à assouplir la psyché vers plus de liberté et de choix. Il s’agit finalement « simplement » (et pas toujours facilement) d'aider la personne d’exprimer la totalité de ses différentes potentialités.

 

*Le terme « massage » n’est pas entendu sur ce site au sens des article Art. R 4321-1 et R 4321-3 du Code de la santé publique. Il s’emploie comme terme générique indiquant une relaxation manuelle sans intention thérapeutique au sens médical, ni au sens de manoeuvres de masseur kinésithérapeute diplômé d'état. Les techniques utilisées par Thierry JEANNE n'ont pas pour but de "de prévenir l'altération des capacités fonctionnelles, de concourir à leur maintien et, lorsqu'elles sont altérées, de les rétablir ou d'y suppléer.". Il n’y a pas non plus de « mobilisation ou une stimulation méthodique, mécanique ou réflexe de ces tissus ». En effet, les manœuvres ne sont jamais les mêmes. Chaque session est unique et jamais méthodique. D'autre part, Thierry JEANNE ne prétend jamais diagnostiquer (au sens médical, kinésithérapeutique ou ostéopathique) une condition. Les soins qu'il prodigue n'ont pas pour but de guérir une condition diagnostiquée par un médecin, un MKDE, un ostéopathe ou tout autre thérapeute conventionné, mais bien de compléter l'action des thérapeutes conventionnés et de relancer la capacité d'autoguérison des Personnes.